COMMUNE


Histoire du Mesnil-Vigot

     Le Mesnil-Vigot (Maisnillum Vigot en 1192, Mesnillo Vigot vers 1280) est le domaine de Vigot (nom sans doute d’origine Scandinave (Vigautz).

 

Notre commune d’une superficie de 326 hectares et d’une altitude de 17 m est bordée par la Vanloue rivière calme et majestueuse d’une largeur de 4 à 5 m  marquant la limite ente notre commune, Feugères et Marchesieux.

 

   Notre territoire, partagé entre « bas pays » et « haut pays » est composé de nombreux villages dont certains portent un nom défini en fonction de leur positionnement en altitude « Village de la rivière de haut, Village de la rivière de bas ».

 

   Coupé en deux parties par la D900, le Mesnil-Vigot est composé de bocage recoupé de nombreux chemins communaux dont certains aujourd’hui, outre l’accès qu’ils procurent aux parcelles agricoles permettent d’établir un réseau de chemins de randonnées s’intégrant dans un schéma plus vaste des circuits de randonnée départementaux.

 

     La commune a en propriété également des parcelles de marais en dehors de son territoire, cadastrées sur la commune de Marchésieux. Ces parcelles aujourd’hui louées à des exploitants agricoles ont autrefois été gérée d’une manière différente puisque les exploitants pouvaient y amener leurs bêtes à partir du printemps et les retirer à l’automne. Les bovins étaient marqués pour pouvoir reconnaître leur propriétaire mais étaient mélangés sur ces herbages.

 

Outre les terres agricoles, routes et chemins d’accès on découvre également des lieux marqués d’histoire tel que la butte-st-Clair et l’église Saint Germain.

 

   La population, 266 habitants aujourd’hui a profondément évolué ces deux siècles passés : 451 habitants en 1836, 503 en 1900. Elles se répartit aujourd’hui en 110 foyers sur l’ensemble de la commune.